La vente de maison par Victoria Immobilier.

Acheter une maison dans le département des Yvelines

Les maisons, dans le département des Yvelines, sont relativement récentes. Comptant plus de 136 000 ménages de catégorie socioprofessionnelle cadres ou cadres supérieurs, et plus de 153 000 ménages de retraités, le profil des Yvelinois correspond à une population à la fois aisée, urbaine, mais en recherche de qualité environnementale, critères retrouvés chez les acquéreurs de ce type de logements. Le parc immobilier des Yvelines est composé de 44 % de maisons, mais du fait d’une demande toujours croissante, et ce malgré une urbanisation dynamique, le marché de l’immobilier reste très tendu, avec une rareté de l’offre et des prix relativement élevés. Pour une maison de 100 mètres carrés, il faut débourser entre 310 000 et 330 000 euros à Maurepas ou Rambouillet, 420 000 euros à Bois-d’Arcy, 450 000 euros à Voisins-le-Bretonneux et 900 000 à 1 million d’euros pour la même superficie à Versailles.

À noter : la taxe foncière dans le département des Yvelines est en moyenne de 20 %.

Les annonces de vente de maison dans les Yvelines

 

2 190 €Maison individuelle – 5 piècesBouviers

447 000 €Maison – 5 piècesMontigny le bretonneux
494 000 €Maison – 6 piècesMontigny le bretonneux
528 000 €Maison – 6 piècesGuyancourt
588 000 €Maison – 7 piècesGuyancourt
588 000 €Maison individuelle – 6 piècesGuyancourt
624 000 €Maison – 7 piècesVoisins le bretonneux
640 000 €Maison – 5 piècesBouviers
748 000 €Maison individuelle – 7 piècesMontigny le bretonneux
760 000 €Maison – 6 piècesMontigny le bretonneux
832 000 €Maison individuelle – 8 piècesMontigny le bretonneux
950 000 €Maison individuelle – 7 piècesChevreuse

 

Pourquoi choisir une maison  dans les Yvelines ?

Choisir de vivre dans une maison dans les Yvelines présente des avantages non négligeables. Le premier est l’emplacement : pour les villas en périphérie des villes telles que Elancourt, Montigny ou Guyancourt, cela permet d’allier la tranquillité de la campagne en restant à proximité des écoles, des commerces, et des centres culturels, sportifs ou de loisirs. Même si le prix d’acquisition est plus élevé que celui d’un appartement, et les charges plus conséquentes (travaux d’entretien, chauffage, jardin, piscine), la maison est le lieu de vie préféré pour 80 % des Français et plébiscité majoritairement par les familles. Les maisons offrent généralement des volumes plus spacieux qui permettent de bénéficier d’une plus grande surface habitable qu’un appartement, ainsi que d’un nombre de chambres adapté à la situation familiale et au nombre d’enfants. Avec l’élargissement du télétravail, une chambre supplémentaire peut s’avérer fort utile pour y installer un bureau. Cet espace de vie est généralement augmenté par des dépendances : cave, grenier, garage ou appentis. La maison préserve le calme et l’intimité de la sphère familiale, avec moins de promiscuité et de nuisances sonores qu’en appartement. En outre, souvent prolongée par un jardin, elle permet de passer du temps en extérieur et de nouer des relations de voisinage cordiales. En lotissement construit par un promoteur, la maison ne dispense pas des contraintes liées à la copropriété, mais en contrepartie, une habitation pavillonnaire en périphérie des grands centres urbains trouvera plus rapidement preneur à la revente qu’une maison isolée, surtout si elle présente un bon diagnostic de performance énergétique. À noter : l’assurance logement et les taxes foncières sont identiques à celles d’un appartement, puisqu’elles sont fonction de la superficie du logement

Quelles sont les démarches pour devenir propriétaire d’une maison dans les Yvelines ?

L’achat d’un bien immobilier est un acte extrêmement important. Il est impératif de déterminer précisément les besoins des membres de la famille qui occupera ce nouveau logement, afin qu’il réponde au mieux aux attentes de chacun, et offre un réel confort de vie, et de bien estimer son budget.

Étape 1 : le choix du logement

L’espace de vie doit être adapté à la composition de la famille. Le nombre de chambres est donc primordial, afin que chaque occupant puisse bénéficier d’un espace personnel, et permettre d’installer un bureau, si nécessaire. L’emplacement est aussi un critère déterminant : il faut s’assurer qu’il est en adéquation avec les déplacements quotidiens : commerces de proximité, écoles, transports en commun, etc. En outre, une maison dans un environnement urbain évite l’isolement, qui peut être un facteur aggravant de risque de cambriolage.

Étape 2 : la préparation du dossier de financement

De nombreux documents étant demandés, il est préférable de monter le dossier en amont de l’achat, avec le concours d’un conseiller financier. Il faut prendre en compte le prix de la maison, le coût d’éventuels travaux ou, dans le cas de copropriété, de gros travaux à venir sur le lotissement, les frais de notaire (7 à 8 % du prix d’achat pour du logement ancien et 2 à 3 % pour du neuf), et les frais d’agence (5 à 8 %). Généralement, c’est l’acquéreur qui s’acquitte des frais d’agence, car ils sont inclus dans le prix, et des frais de notaire, calculés sur la valeur du bien hors frais d’agence. L’appel à un courtier peut aider à obtenir un taux d’intérêt compétitif.

Étape 3 : les visites

Il faut visiter minutieusement le logement, ainsi que ses dépendances. Lors de ces visites, il faut impérativement vérifier l’état des murs. Des traces d’humidité à leur base sont révélatrices de remontées capillaires qui engendreront des problèmes graves de moisissures et fissures, nécessitant des travaux lourds. Il ne faut pas omettre de s’enquérir des frais de fonctionnement : chauffage, taxes foncières, ordures ménagères, etc., et vérifier les prises électriques, les aérations, la qualité de la connexion internet, etc. Des visites à des jours et des horaires différents permettront de mieux évaluer la luminosité du logement et les éventuelles nuisances sonores. Il est impératif de consulter attentivement les diagnostics inclus dans le DDT (dossier de diagnostics techniques immobiliers) et tout autre document remis par le vendeur, attestant de la conformité du logement aux normes énergétiques et environnementales en vigueur et informant des risques environnants (séisme, inondation, etc.). Si de gros travaux ont déjà été effectués, le propriétaire doit en fournir l’attestation de dommages-ouvrage, et si des travaux d’agrandissement ou de rénovation sont à prévoir, il est essentiel de se renseigner sur les règles d’urbanisme en vigueur dans la localité de résidence, tout agrandissement et certains types de rénovation (menuiseries, par exemple) y étant soumis. Enfin, si la maison fait partie d’un lot réalisé par un promoteur, il est à noter qu’elle sera soumise à un règlement de copropriété et qu’il incombera au résident de s’acquitter des charges afférentes. Il faut donc se renseigner sur la répartition des charges, et demander l’état des comptes, la répartition des charges, l’existence éventuelle d’un litige avec le syndic ou un copropriétaire, les travaux votés en assemblée générale, et le règlement de copropriété. o Particulier à particulier ou professionnel ? Le choix d’un professionnel permet plus d’efficacité, car il saura sélectionner les offres correspondant aux critères définis par le futur acquéreur. Mais, surtout, les agents immobiliers sont rodés au repérage des anomalies, savent donner une estimation rapide et juste du bien à acquérir, et permettent ainsi de limiter les risques d’une mauvaise opération. Leurs conseils et expertise sont précieux dans un choix aussi important que l’achat d’une maison.

Étape 4 : la négociation

Les négociations sont possibles, mais à éviter sur un marché trop tendu, car elles peuvent faire manquer des occasions d’achat. Toutefois, elles peuvent être légitimées dans différents cas. La date de parution de l’annonce est un indicateur : plus elle est ancienne, plus la probabilité que le logement présente des défauts (environnement bruyant, gros travaux de copropriété ou de rénovation en prévision ou charges trop élevées, etc.) est forte. Le prix de vente doit être en concordance avec les autres prix demandés dans le quartier, et correspondre aux prestations offertes par le logement, ou à sa localisation. o Il est préférable d’être accompagné par un agent immobilier, qui est au fait de la pratique de la négociation.

Étape 5 : le compromis de vente

Le compromis de vente peut être signé en présence d’un notaire commun pour les deux parties. Toutefois, les frais ne seront pas majorés si chacun décide de garder son propre notaire. Ce document est nécessaire pour finaliser la demande de prêt. Lors de la signature, l’acquéreur verse un dépôt de garantie d’un montant de 5 à 10 % du prix de vente au notaire. Depuis 2015, ce versement ne peut être effectué que par virement bancaire. Les chèques, même de banque, ne sont plus acceptés. Cette signature engage l’acquéreur juridiquement, mais des conditions suspensives le protègent en cas, par exemple, de refus du prêt par l’organisme de crédit.

Étape 6 : la signature

La signature de l’acte authentique devant notaire intervient dans un délai moyen de trois mois après la signature du compromis de vente, et lorsque toutes les conditions sont réunies : accord sur le prix de vente, totalité des documents obligatoires fournis et consultés, et financement accordé. Le notaire finalise alors la vente : il rédige l’acte définitif de vente, accuse réception du solde du paiement, et vérifie la validité du contrat pour les deux parties et la conformité des documents annexés. À compter de la signature, l’acquéreur devient propriétaire du bien et le vendeur ne peut plus occuper les lieux. Le notaire peut alors procéder à l’enregistrement de la vente. Chaque partie repart avec une copie authentique de l’acte. o L’achat d’une maison requiert une bonne connaissance des produits immobiliers. En outre, il est primordial de penser à la revente. La présence d’un professionnel, de par sa connaissance du marché et son expertise, permet de sécuriser ce type d’investissement. Le choix de l’emplacement, de la qualité du bien (état, performance énergétique, surface, etc.) seront des critères pesant sur le choix des futurs acquéreurs. Les professionnels de l’immobilier, qui connaissent bien les exigences des futurs acheteurs en ce qui concerne la proximité urbaine et la qualité environnementale, atouts que présente le département des Yvelines, sauront y être attentifs.

 

Vous cherchez une maison à acheter ou vous avez une maison à vendre dans l’une de ces villes :

Faites appel à nos services.

Composée d’une équipe de professionnels de l’immobilier passionnés et compétents, notre agence est spécialisée dans le service à la clientèle dans le domaine des transactions immobilières.

Parce que l’achat d’une maison est une opération importante, ou même parfois le rêve d’une vie, nous mettons notre savoir et notre expérience à votre disposition.

A lire : Les étapes d’achat d’un bien immobilier dans les Yvelines







Copyright @ victoria - 2021

Nos avis clients