Agence immobilière depuis 1990
en neuf et ancien, à 20 min de Paris

victoriaimmo78@gmail.com – 01 30 60 08 00

Immobilier dans les Yvelines : un marché tendu mais stable

Les multiples vagues de confinement qui ont touché la France ainsi que le reste du monde ont également contribué à créer une nouvelle catégorie de candidats à l’achat immobilier : celle des Parisiens qui souhaitent se mettre au vert et retrouver de grands espaces.

La crise sanitaire a en effet obligé des millions de Français à rester chez eux pendant plusieurs semaines d’affilée. Beaucoup d’entre eux se sont alors sentis à l’étroit et commençaient à envier les banlieusards. Ils voyaient notamment l’avantage de vivre dans une habitation avec des extérieurs. Pas étonnant donc que la demande ait connu une hausse vertigineuse ces derniers mois et qu’une forte augmentation du prix au m² a été observée un peu partout dans cette zone géographique.

Toutefois, selon les spécialistes du marché de l’immobilier dans les Yvelines, il ne s’agissait là que d’un phénomène de passage qui a disparu aussi vite qu’il n’est apparu. Les clients que les agences immobilières ont l’habitude de croiser sur ce genre de bien situé dans le sud du département sont généralement des retraités. On y retrouve aussi beaucoup d’acquéreurs qui veulent troquer le centre-ville comme Versailles ou Paris pour la campagne sans sacrifier en commodités. Les petites villes de taille humaine du sud des Yvelines sont parfaites.

Le marché de l’immobilier dans le Sud-Yvelines est donc maintenant stabilisé avec une demande revenue à la normale par rapport à l’offre. On observe toutefois deux grandes tendances sur ce secteur. D’abord, il faut dire que les candidats pour le Sud-Yvelines sont plutôt à la recherche d’un certain type de biens assez définis : des maisons individuelles avec jardin. Ensuite, les acheteurs sont désormais plus réfléchis sachant qu’ils doivent souvent faire preuve de patience étant donné la pénurie de biens.

Certaines villes du Sud-Yvelines sont plus appréciées que d’autres par les potentiels futurs acheteurs. Ainsi les biens localisés au cœur de Rambouillet sont rares et très prisés. Quand une maison s’y libère, elle ne reste généralement que quelques heures sur le site. Parfois, la liste d’attente est si longue pour les quartiers populaires et chics comme Beausoleil ou La Clairière que le moindre bien à vendre part immédiatement.

Pour devenir propriétaire dans le Sud-Yvelines, il n’est donc pas seulement indispensable de préparer un budget adapté au marché, mais il faut aussi savoir être réactif. Selon l’observatoire du Marché Immobilier des Yvelines, le prix d’une maison avec 4 chambres, garage et jardin dans l’ancien peut coûter entre 450 000 € et 525 000 €.

Selon l’agence immobilière Victoria, les chances de trouver un pied-à-terre dans le Sud-Yvelines restent importantes. Des départs sont prévus dans les mois et les années à venir, notamment les retraités qui font estimer leurs biens en vue d’une vente. Il est donc essentiel de connaître le prix haut et le prix médian du m² dans les Yvelines qui vacille entre 4 578 € et 3 734 €. Si Rambouillet qui se situe dans ce secteur est saturé, il est recommandé d’étendre ses recherches sur les villes de Bazainville, Bonnelles, Freneuse, Gambais, Houdan, Maulette, Saint-Arnoult-en-Yvelines, Saint-Germain-de-la-Grance, Le Perray-en-Yvelines, etc….

L’Eure-et-Loir, une option alternative pour l’achat immobilier

En général, le prix des biens localisés dans les départements de la région d’Ile-de-France est toujours assez élevé. Si vous cherchez une maison à moins de 400 000 €, il faudra étendre votre zone de recherche jusque dans les régions environnantes comme celle du Centre-Val de Loire. Le département d’Eure-et-Loir situé à la frontière sud-ouest des Yvelines est un excellent compromis pour les petits budgets. Les prix y sont plus attractifs avec une moyenne de 1800 € à 2300 € le m².

Les principales villes d’Eure-et-Loir (Chartres, Dreux, Lèves, Anet…) sont dotées des infrastructures indispensables pour accueillir les familles nouvellement installées. Le département est traversé par l’A10 et l’A11 sans oublier qu’il dispose de gares ferroviaires pour faciliter le déplacement des résidents qui doivent rejoindre la capitale ou d’autres grandes villes françaises.

Il est vrai que la distance avec le lieu de travail n’est plus devenue un souci depuis que les entreprises ont compris que le télétravail portait ses fruits. Les salariés sont nombreux aujourd’hui à négocier une organisation hybride en leur permettant de travailler depuis chez eux quelques jours par semaine.

Les crises qui s’enchaînent et qui font miroiter une importante inflation dans les prochains mois incitent beaucoup de français à acheter. La frénésie de taux d’emprunt historiquement bas risque en effet de prendre fin alors que la pierre est toujours considérée comme une valeur refuge par les investisseurs. L’achat immobilier dans les zones géographiques attrayantes aux prix attractifs reste donc sur leur lancée.

Il faut noter également que l’achat dans le neuf ou l’ancien se stabilise tandis que l’achat de terrain à construire devient plus timide. La hausse des prix des matériaux de construction –conséquence directe de la guerre en Ukraine- est en partie responsable de ce net recul des constructions neuves.