Tout savoir sur le montant et le calcul des frais d’agence lors de la vente de votre bien immobilier

Au moment de la vente de votre bien immobilier, l’agent s’acquitte d’une commission. C’est ce qui constitue son salaire et que nous appelons les frais d’agence. Le montant de ces frais varie d’un professionnel à un autre. De plus, en fonction du réseau établit par l’agence, la répartition des frais n’est pas la même. Ensemble, nous allons voir tout ce que cachent les frais d’agence.

 

Quel est le montant des frais d’agence lors d’une vente immobilière ?

 

Lorsqu’il est sollicité par le vendeur d’un bien immobilier, l’agent immobilier propose un mandat de vente dans lequel est indiqué le montant des frais d’agence. Ce montant équivaut de la contrepartie du travail effectué par le professionnel. Les frais d’agence constituent donc la rémunération de l’agent immobilier qui met en place tous les outils et le savoir-faire professionnel afin de vendre votre bien de la meilleure façon possible ; rapidement et à un montant que vous trouvez être correct.

 

Les agents immobiliers peuvent fixer librement le montant des frais d’agence qu’ils appliquent en cas de conclusion d’une vente. En revanche en termes de pourcentage la commission doit se situer entre 3 et 10 % du montant de la transaction. Cette commission est négociable, il est donc possible d’engager une discussion avec l’agent immobilier pour atteindre un taux bénéfique pour tous. Au demeurant la négociation ne doit pas porter atteinte à la concurrence, une certaine marge à la baisse doit obligatoirement être respectée. Il arrive que les frais d’agence ne soient pas calculés sur la base d’un pourcentage du prix de vente, mais sur celle d’un forfait fixe qui est alors connu dès la signature du mandat.

 

Que couvrent les honoraires d’agence ?

 

L’agence immobilière est une entreprise qui doit engager des frais fixes qui permettent de faire fonctionner le réseau. Les frais d’agence couvrent donc ces frais fixes, à savoir le loyer du local ou un remboursement de prêt, le règlement des assurances et celui de l’ensemble des charges. Elles couvrent également les missions effectuées par l’agent immobilier. Les missions de l’agent sont les suivantes :

 

  • Prise des photos du bien,
  • rédaction de l’annonce,
  • communication autour de la vente du bien,
  • recueille des demandes d’information,
  • renseignements liés au bien,
  • prise en charge des visites,
  • prospections diverses,
  • réalisation des comptes-rendus de visites,
  • négociations avec l’acquéreur,
  • réalisation des formalités de vente telles que la rédaction et l’organisation du compromis de vente, etc.

 

Attention, les frais d’agence sont exclus du calcul des droits de mutation compris dans les frais de notaire et n’alourdissent donc pas le montant des taxes versées.

 

Répartition du montant des frais d’agence

 

Comme dit plus haut, les frais d’agence peuvent être répartis en fonction du réseau qui constitue l’agence immobilière. En outre, certains professionnels n’intègrent pas une agence, mais sont des mandataires immobiliers indépendants. Dans ce cas de figure, ils perçoivent l’intégralité de la commission. Mais lorsque l’agent immobilier est un salarié de l’agence, il perçoit alors entre 7 et 30 % du montant total des frais d’agence perçus. En d’autres mots, pour une transaction d’un montant de 250 000 euros dont les frais d’agence ont été fixés à 7 %, le montant total perçu par l’agence sera de 17 500 euros. Si l’agent immobilier a été commissionné à 10 %, il encaissera alors un total de 1 750 euros.

 

Notez que seul un professionnel, qui est parvenu à finaliser la vente, peut encaisser des frais d’agence et aucun agent immobilier ne peut exiger la moindre somme si la vente n’arrive pas à terme, soit devant le notaire pour la signature de l’acte de vente définitif.

 

Qui paie réellement les frais d’agence ?

 

Contrairement aux frais de notaire qui sont dus par l’acquéreur, les frais d’agence, sont généralement à la charge du vendeur. Or le mandat peut contenir d’autres dispositions et le règlement des frais d’agence peuvent faire l’objet d’une négociation entre les deux parties. Le vendeur peut donc décider de supporter les frais d’agence ou demander à l’acquéreur de les régler.

 

Le paiement des frais d’agence est toujours effectué au moment de la signature de l’acte de vente chez le notaire, car il ne peut percevoir de commission avant que la vente ait été dument et définitivement conclue.

 

Lorsque plusieurs agents immobiliers interviennent, qui perçoit l’argent ?

 

Il se peut que vous souhaitiez mettre toutes vos chances de votre côté en confiant la vente de votre bien à plusieurs agences immobilières. Dans ce cas de figure, sont conclus des mandats simples avec chacune d’entre elles, c’est-à-dire des mandats qui autorisent à confier la vente à plusieurs professionnels différents, mais également à vendre le bien lui-même en direct. Ce scénario implique que plusieurs professionnels se succèdent pour communiquer autour de la vente du logement, réaliser les visites, etc. En revanche, un seul de ces professionnels peut percevoir la commission d’agence. Il s’agira bien évidemment de celui qui parvient à finaliser la vente.

 

Il existe cependant un cas qui permet à un agent immobilier de percevoir les frais d’agence même en l’absence de conclusion de la vente : si le vendeur conclut lui-même une vente avec un acquéreur qui lui a été initialement présenté par l’agent immobilier. Dans ce cas, ce dernier est en droit de demander une commission pour avoir réalisé les visites initiales à l’acquéreur.

 

Bon à savoir : lorsqu’une annonce immobilière affiche la mention « frais d’agence à la charge de l’acquéreur », l’agent immobilier est dans l’obligation d’afficher le montant exact de sa commission dans l’annonce qui s’ajoute au prix de vente affiché.







Copyright @ victoria - 2021

Nos avis clients