Tout savoir pour louer votre appartement à des étudiants

Alors que les jeunes étudiants se dispersent un peu partout sur le territoire français, le marché de l’offre et de la demande montre de plus en plus de déséquilibre. En effet, avec près de 3 millions d’étudiants en France et seulement 400 000 logements étudiants dans les CROUS et les résidences étudiantes, de nombreux étudiants sont contraints de se tourner vers le parc privé.

 

Les annonces locatives pour logements étudiants diminuent !

 

Depuis 2019 sur le marché de la location d’appartement pour étudiants ou proches des villes universitaires, une baisse de 20 % a pu être constaté concernant le nombre d’annonces diffusées.

Quant au volume de demandes, il se trouve que les étudiants sont de plus en plus nombreux à la recherche d’un logement. Les logements dont le nombre de pièces n’excède pas les F2 sont énormément représentés. En moyenne, les studios représentent 20% à 25% de la recherche locative nationale en période estivale tandis que sur la période juin-septembre, 30% à 40% des annonces consultées sur le web sont des studios, notamment dans les grandes villes étudiantes. La pénurie de logements étudiants est réelle, sans oublier la « concurrence » des étudiants étrangers dont le retour est incertain.

 

Quels sont les préjugés derrière le fait de louer à un jeune ?

 

Les bailleurs se méfient peut-être de l’insouciance des jeunes, ou encore, préfèrent conclure des contrats de bail dont la durée est plus longue. Cependant, une majorité des très jeunes étudiants ont les parents qui s’occupent de garantir les paiements mensuels.

 

Pour attirer une clientèle de locataire règlementaire, il faut aussi être capable de louer un logement décent, autrement dit qu’il ne porte pas atteinte à la sécurité ou la santé de ses occupants. En effet, il en va de même pour les logements plus grands qui ne sont pas forcément à destination des étudiants ! De plus, les diagnostics immobiliers obligatoires pour louer sont présents pour s’assurer de la bienséance du bien.

 

Équipez votre appartement pour un logement étudiant

 

Souvent, les locations de courte durée privilégient la location d’un bien meublé. Les avantages sont prépondérants et le locataire voit sa vie facilitée. De plus, louer un bien meublé permet de bénéficier d’avantages fiscaux pour les bailleurs. Pour ceci, les équipements obligatoires doivent être mis à disposition du locataire. Il est toujours possible d’aller plus loin en améliorant la décoration ou la connectivité internet par exemple pour se démarquer des autres logements. Attirer davantage de candidature vous permettra d’élire la personne qui vous semble la plus fiable. Enfin, il est toujours préférable de poster des annonces avec des photos convenables, lorsque vous ne passez pas par une agence immobilière, auquel cas, l’agent immobilier s’occupe de tout.

 

Quel montant pour louer à un étudiant ?

 

Le montant du loyer doit être cohérent avec la typologie du bien (surface, meublé ou non). Les locations dénotent parfois de concurrences accrues, en ce cas les loyers peuvent être un peu plus élevés, mais attention à respecter le profil du locataire qui est en l’occurrence étudiant, donc sans revenu important.

 

Selon une étude de « Opinion Way » de 2018, 80 % des bailleurs redoutent les impayés. Il est indispensable de vérifier la solvabilité du locataire et il peut être intéressant de passer par un professionnel sur ce point pour bénéficier de ces conseils sur la garantie locative adaptée.

 

La durée du bail est-elle forcément courte ?

 

La durée d’un bail de location étudiante est souvent de 10 mois. Ce contrat d’une durée considérée comme courte peut être un frein pour certain propriétaire qui préfèrent s’assurer de bénéficier de mensualités sur une plus longue durée. Au demeurant ceci peut représenter à la fois un avantage et un inconvénient. Les entrées et sorties sont plus fréquentes, mais finalement, lorsque l’étudiant est absent en période de vacances scolaires, cela peut vous permettre de réaliser des travaux ou de profiter du bien. Il n’est pas rare que d’une année sur l’autre, le même étudiant revienne dans le logement qui lui était plutôt avantageux.

 

Les pistes de recherche sont nombreuses pour les étudiants toutefois d’autres recours existent pour trouver un logement. Il est possible de louer une chambre chez un proche, chez un particulier ou encore d’opter pour la colocation intergénérationnelle ou le coliving, deux tendances qui ont le vent en poupe et permettent de belles expériences humaines.







Copyright @ victoria - 2021

Nos avis clients